Partagez | 

 Anima [Lecture Obligatoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Placid
Date d'inscription : 01/02/2009

Passeport Interplanétaire
Fiche de Présentation:
Carnet de Voyage:
Sphère Relationnelle: Non.

MessageSujet: Anima [Lecture Obligatoire]   Mar 13 Jan - 23:33



ANIMA


Berceau de l'empire

Damazeus



Un environnement surpeuplé et pollué





L'Anima a connu au fil des siècles une urbanisation si intense que les zones naturelles sont devenues quasi inexistantes. Ainsi la plupart des villes ont fini par fusionner du fait de leur extension constante, on parle alors de districts pour distinguer chaque région. Une extrême pollution ronge plus de la moitié de cette planète, conséquence directe d'une surpopulation devenu inquiétante. Seuls certains districts importants ont pu bénéficier d'un dôme protecteur et d'un système d'assainissement de l'air. Partout ailleurs, il est dangereux de respirer sans combinaison adéquate.

Les terres contaminées sont totalement stériles, ce qui entraîne de gros problèmes pour nourrir toute la population. Les animaux sont eux aussi devenu très rares. Les seules espèces qui subsistent ont dû muter pour s'adapter à ce nouvel environnement. Les insectes, disparus depuis longtemps, ont été remplacés par des espèces artificielles qui participent au maintien de la flore là ou c'est encore possible.

Dans les régions les plus contaminées, d'immenses villes fantômes témoignent d'une splendeur d'antan réduite à néant. Les différentes phases d'émigration massives sur les colonies ont laissé à l'abandon des districts entiers de l'Anima que les plus pauvres, les mafias et les résistants se partagent désormais. Ces zones considérées comme inhabitables ne sont donc pas si désertes qu'on pourrait le penser, seuls les citoyens les plus pauvres ou les plus marginaux vivent dans ce genre d'endroit. Ces contrées n'étant plus réellement administrées par l'Etat, elles sont plus ou moins hors de son autorité. Les résistants les plus recherchés n'ont d'autres choix que de se cacher ici.




Une société pyramidale





L'Anima est le centre culturel et politique de l'Empire, elle est aussi la plus peuplée de toutes les planètes. Cette société prône des valeurs comme l'ambition, la grandeur et la puissance à l'image de ce que souhaite refléter l'empire aux yeux du monde. La population aisée de l'Anima est un acteur majeur de la société de consommation avec une mentalité très individualiste ou la notion de "réussite sociale", c'est à dire principalement matérielle, est essentielle. Cependant la majeure partie de la population vit dans une optique bien différente et à peu de temps pour de telles préoccupations : journées de travail à rallonge et pauvreté sont le lot de la majorité des citoyens de l'Anima.

La population reste donc globalement très en marge de cette société idéalisée par le reste du peuple. Les prolétaires travaillent dans les usines qui ne sont pas encore complètement automatisées, beaucoup ont intégré l'armée (de gré comme de force) lors de l'invasion de Praedonis. Aujourd'hui, les hommes font encore leur service militaire sur Praedonis ou Ferae. Si le service militaire est obligatoire pendant cinq ans certains parviennent à y échapper, là encore tout est histoire d'argent et d'influence, mais la désertion est aussi un problème notable.

Si cette société reste encore très inégalitaire, elle ne fonctionne pas pour autant avec un système de castes aussi imperméable que celui de Nix. Les plus ambitieux peuvent aisément gravir les échelons de cette société pyramidale qu'est l'Anima, à condition d'en accepter les sacrifices bien sûr. Les mariages arrangés sont courant au sein de la haute société. Ces mariages ont toujours un but économique et permettent souvent de fusionner des entreprises.




Installation de l'empire sur les colonies





L'Anima a connu des crises économiques et des famines successives qui l'on poussée à chercher des ressources ailleurs dans la galaxie. Ainsi ces pénuries expliquent pour beaucoup sa politique d'expansion. La pollution a également causé des périodes d'exodes, d'abord au sein même de la planète, puis, la situation empirant, vers les différentes colonies. (voir chronologie pour plus de détails)

L'Empire a remplacé les institutions importantes autrefois prise en main par la population comme les hôpitaux, les écoles, et surtout les institutions liées à la politique, la justice et les forces de l'ordre. Tous les natifs de Ferae et de Praedonis ayant des postes trop importants ont été complètement évincés ou au mieux rétrogradés. Les peuples des récentes colonies participent à la construction de cités modernes pour accueillir les migrants venus de l'Anima. Natifs et colonisateurs vivent globalement dans des villes distinctes, excepté les cités plus importantes nécessitant plus de main d'œuvre.

Les dialectes autochtones sont désormais interdits. Tous les citoyens des colonies doivent apprendre la langue de l'empire et vivre selon ses coutumes et ses lois. Les religions sont également proscrites. La destruction ou l'occupation de monuments religieux par l'armée impériale est encore aujourd'hui source d'émeutes qui dégénèrent bien souvent.



Les médias, reflet des tensions actuelles





La CII (Chaîne d'Information Interplanétaire) est la chaîne la plus diffusée de l'empire et de la galaxie. Elle a remplacé la plupart des médias existants sur les colonies. L'Anima ne peut cependant éviter certains médias étrangers voire clandestins de lui faire opposition.  La ???, une radio clandestine, persiste à lui faire front. L'écouter est un crime car elle diffuse les idées  de l'organisation terroriste Abyss.

Des slogans aux immenses affiches numériques sur les murs, l'empereur et les gouverneurs sont quasi omniprésent. La sphère politique a une image très paternel, à la fois austère et protectrice. Ainsi la colonisation de Ferae est une main tendue à un peuple dans le besoin. L'Anima se place en âme charitable apportant sa culture et ses moyens technologiques avancés afin de civiliser une population sauvage pour ne pas dire barbare. Pour Praedonis, il s'agit d'une lutte contre la piraterie spatiale et autres organisations illégales.

L'Anima est plongé dans un climat de suspicion en ces temps troubles. Les médias et le pouvoir en place incitent les citoyens à la délation afin de traquer les rebelles sur son territoire. Ce climat particulièrement tendu commence même à gagner Caelum. Écrivains et artistes divers arrêtent progressivement de faire figure d'opposition. Sur Nix ou l'Anima, ils participent au contraire bien souvent à la mise en avant d'un empire idéalisé. Cette pression peut rapidement conduire tout réfractaire forcené à la mise au banc de sa profession ou de la société en générale. Sans preuve d'une réelle trahison, les potentiels résistants subissent d'abord des intimidations, d'abord judiciaires, parfois armées..

L'Anima étant le berceau de le centre du pouvoir impérial, les rebelles y redoublent de prudence. Leurs bases sont nombreuses dans les soutterrains. Particulièrement inhospitalières, surtout dans les profondeurs, on ne peut y circuler sans une tenue adéquate, protégeant des vapeurs toxiques et des eaux infectées. Les rebelles se rendent regulièrement à Azelas afin de commercer avec les mafias locales.
S'il est plus laborieux d'être un résistant de l'Anima, ils tiennent une place stratégique en étant au plus près de l'empire. C'est pour cette raison que les groupes rebelles les plus entraînés et les plus influents s'y trouvent.






Dernière édition par Placid le Ven 21 Aoû - 0:22, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Placid
Date d'inscription : 01/02/2009

Passeport Interplanétaire
Fiche de Présentation:
Carnet de Voyage:
Sphère Relationnelle: Non.

MessageSujet: Re: Anima [Lecture Obligatoire]   Lun 13 Avr - 13:11



FACULTATIF


Place de l'empereur & gouvernement





L’empereur gouverne tant qu'il est apte à exercer ses fonctions. Il peut désigner un de ses enfants comme successeur, ou bien une personne qu'il juge apte à devenir son héritier. Il détient de nombreux pouvoirs : il est à la fois législateur et chef des forces de l'ordre et de la guerre. Il peut aussi intervenir dans les affaires judiciaires. Cependant c'est avant tout l'appui du conseil et de l'armée qui lui permet de conserver sa place.

Malgré cette apparente concentration des pouvoirs, l'empereur est considéré comme le protecteur du peuple et non comme un tyran. Les victoires sur les colonies lui confèrent un statut de chef incontestable. Il est acclamé par ses troupes et le peuple lui rend hommage lors des victoires militaires. Dans tout l'Empire, les troupes constituant l'armée lui prêtent serment d'obéissance.

Les ministres proposent leurs projets de lois directement au conseil et à l'empereur. Les principaux ministères sont : le ministère des médias et de la culture, ministère des forces de l'ordre et de la guerre, ministère de l'économie, de l'industrie et de la recherche. Le conseil est quant à lui composé de divers spécialistes politiques, scientifiques, économiques, militaires, etc.

Les gouverneurs sont les représentants des différents districts ou régions de l'empire. Ils sont nommés par l'empereur et ses ministres. En théorie, ils sont révocables à son gré, en pratique ils ont souvent trop de pouvoir pour ça. Les gouverneurs sont généralement des entrepreneurs influents.

Souvent médiatisés, les membres du gouvernement sont considérés comme l'élite de la galaxie. Ils possèdent tous un relatif pouvoir en fonction de leur popularité ou de leur moyens. Ils sont souvent en déplacement si bien que les communications se font généralement par hologramme mais parfois aussi en personne lors de réunions à Elysium ou encore sur l'Exodus, le vaisseau-cité devenu la nouvelle capitale de l'empire Damazeus. L'empereur y réside ainsi que la plupart des ministres et des membres du conseil.




MTH & nouvelles technologies




Gisements d'oradium dans les cavernes de Nix


La filiale MTH (More Than Human) existe depuis plusieurs siècles. Elle possède de longue date des médias d'échelle planétaire (sur l'Anima et Nix) et interplanétaire avec la CII. Aujourd'hui la MTH est divisée en diverses entreprises interplanétaires dont les plus connues sont : la Genetic Corp, les industries cybernétiques et robotiques Cronos, les entreprises Monsantas qui gèrent l'alimentaire et la pharmacologie. Leurs services et produits sont commercialisés presque partout dans la galaxie. Seul Caelum limite encore l'implantation de la MTH sur son territoire, encore un point que le traité de l'Unio Caeli remet en question.

C'est une économie d'apparence très libérale qui a conduit à un partage des richesses et du pouvoir décidé par quelques grands entrepreneurs. Les multinationales les plus importantes sont celles des gouverneurs. Ils s'accaparent les différents districts de l'Anima et les villes souterraines de Nix qui ont encore des ressources. C'est une guerre économique constante qui redessine les frontières. L'exploitation des colonies et en particulier l'oradium sont des enjeux importants qui entraînent négociations et conflits.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règlement du forum [Lecture Obligatoire]
» Le guide du forum [LECTURE OBLIGATOIRE]
» Contexte [Lecture obligatoire]
» recensement des primes [obligatoire]
» 8061 participants recoivent leur certificat de lecture et d’écriture en créole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unio Caeli :: Introduction :: Data Base :: Planètes & Cultures-